Tout savoir sur le gaz naturel

LE PRIX DU GAZ NATUREL EN FRANCE

Suivez le prix du gaz naturel mois par mois.

 
  • Prix du gaz octobre 2016
    OCTOBRE 2016
  • FÉVRIER 2015
  • FÉVRIER 2015
  • MARS 2015
  • MARS 2015
  • AVRIL 2015
  • AVRIL 2015
  • MAI 2015
  • MAI 2015
  • JUIN 2015
  • JUIN 2015
  • JUILLET 2015
  • JUILLET 2015
  • AOÛT 2015
  • AOÛT 2015
  • SEPTEMBRE 2015
  • SEPTEMBRE 2015
  • OCTOBRE 2015
  • OCTOBRE 2015
  • NOVEMBRE 2015
  • NOVEMBRE 2015
  • décembre 2015
  • décembre 2015
  • janvier 2016
  • janvier 2016
  • Prix gaz février 2016
    Février 2016
  • Prix gaz février 2016
    Février 2016
  • Prix du gaz mars 2016
    MARS 2016
  • Prix du gaz mars 2016
    MARS 2016
  • Prix du gaz avril 2016
    AVRIL 2016
  • Prix du gaz avril 2016
    AVRIL 2016
  • Prix du gaz mai 2016
    MAI 2016
  • Prix du gaz mai 2016
    MAI 2016
  • Prix gaz juin 2016
    JUIN 2016
  • Prix gaz juin 2016
    JUIN 2016
  • Prix du gaz juillet 2016
    JUILLET 2016
  • Prix du gaz juillet 2016
    JUILLET 2016
  • Prix du gaz août 2016
    AOÛT 2016
  • Prix du gaz août 2016
    AOÛT 2016
  • Prix du gaz septembre 2016
    SEPTEMBRE 2016
  • Prix du gaz septembre 2016
    SEPTEMBRE 2016
  • Prix du gaz octobre 2016
    OCTOBRE 2016


  • Les contrats à prix de marché

    Proposés aux clients par l’ensemble des fournisseurs (historiques et alternatifs), ces contrats sont plus flexibles et, pour la plupart, uniquement liés au marché du gaz naturel en France. Cependant, selon les besoins et demandes des clients, ils peuvent être « indexés » sur les variations d’autres marchés de gaz naturel en Europe ou aux produits pétroliers.

    > Découvrir notre offre

BON A SAVOIR

Afin de limiter les risques, les contrats d’approvisionnement en gaz naturel courent sur de longues durées (10, 20 ans, etc.).

Pour plus d’informations : http://www.cre.fr/marches/marche-de-detail/marche-du-gaz#section1

LE PARCOURS DU GAZ NATUREL, DE L'EXTRACTION A LA COMMERCIALISATION

À partir de l’exploitation d’un gisement de gaz naturel, 7 étapes-clés constituent la chaîne gazière, de son extraction à sa commercialisation. Découvrez-les :

Extraction du gaz naturel
1. L'EXTRACTION

Au même titre que le pétrole, le gaz naturel est extrait en forant la roche. Ce forage peut être on-shore – le puits de forage se trouve alors sur terre, ou off-shore – ce dernier se trouve alors en pleine mer.

Traitement du gaz naturel
2. LE TRAITEMENT

Pourquoi traite-t-on le gaz naturel ? Afin d’optimiser sa qualité et pour le rendre conforme aux normes requises pour son utilisation. Pour être utilisé, le gaz naturel doit être sec et être débarrassé de ses composants acides et de ses éventuels corps toxiques.

Transport et distribution du gaz naturel
3. LE TRANSPORT ET LA DISTRIBUTION DU GAZ NATUREL

Afin de l’acheminer jusqu’à sa zone de consommation, le gaz naturel est transporté soit par voie terrestre ou sous-marine par des gazoducs, soit par voie maritime, sous forme liquide (GNL) dans des navires spécifiquement conçus à cet effet.

Par gazoducs, le gaz naturel est comprimé tous les 120 à 150 km par des stations de compression. La différence de pression ainsi créée entraîne son déplacement dans le tuyau à une vitesse de 15 à 20 km/h.

Le transport par méthanier a l’avantage de rendre les « routes du gaz naturel » plus flexibles et permet aux fournisseurs de diversifier leurs sources d’approvisionnement.

Avant d’être embarqué sur un navire, le gaz doit préalablement être liquéfié dans un terminal de liquéfaction. À son arrivée, il sera regazéifié dans une installation dédiée afin de pouvoir être émis sur le réseau. La France dispose à ce jour de trois terminaux de regazéification (deux en Méditerranée à Fos-sur-Mer et un sur la façade Atlantique à Montoir-de-Bretagne).

Une fois le gaz acheminé par terre ou par mer jusqu’aux frontières françaises, les gestionnaires des réseaux de transport et de distribution se chargent de son acheminement jusqu’au site du consommateur.

Les réseaux de transport et de distribution sont gérés par des opérateurs en situation de monopole : GRT Gaz, GRDF et les Entreprises Locales de Distribution. Les conditions d’accès à ses réseaux sont contrôlées par la Commission de Régulation de l’Energie qui veille à ce que l’ensemble des fournisseurs puissent y accéder dans des conditions transparentes et non discriminatoires.

Stockage du gaz naturel
4. LE STOCKAGE

Contrairement à l’électricité, le gaz naturel peut être stocké en grandes quantités. Cette spécificité lui offre un avantage considérable en matière de sécurité d’approvisionnement. Les forts écarts saisonniers de consommation peuvent être compensés afin de garantir  en permanence et dans des conditions économiques optimales l’équilibre entre l’offre et la demande. L’activité de stockage de gaz naturel est réglementée et chaque fournisseur est soumis à des obligations spécifiques tenant compte de son portefeuille de clients.

Il existe deux types de stockage souterrain de gaz naturel :

  • Le stockage lent : en nappe aquifère
  • Le stockage rapide : en cavités salines

11 sites en nappes aquifères et 3 en cavités salines existent en France. Ces sites sont gérés par deux opérateurs de stockage : Storengy et TIGF.

Le trading
5. LE TRADING

Le trading consiste à optimiser les contrats et les flux et à gérer les risques induits par les fluctuations de prix, en intervenant sur les marchés physiques ou financiers. Les transactions se font via des bourses (Powernext) ou de gré à gré (ou OTC « Over The Counter »).

La commercialisation
6. LA COMMERCIALISATION

Pour votre fournisseur de gaz naturel, tel Uniper, la commercialisation consiste à acheter du gaz naturel en gros, via des contrats d’approvisionnement de long terme et sur les marchés, et à le vendre au détail au meilleur prix pour ses clients. Le gaz naturel étant un marché concurrentiel depuis 2000, vous pouvez choisir librement Uniper.